Le RDA et la recette pour attirer la clientèle

credit-card-1730085_640Le RDA, c’est le réseau de distribution et d’approvisionnement. C’est un ensemble d’outils, de méthodes et de personnes qui amènent les clients jusqu’à acheter les produits et services qu’on vend. Quelquefois, ça sert à amener les produits et les services jusqu’à eux. Ce réseau sert aussi à assurer l’achat de l’équipement, du matériel et des fournitures nécessaires aux opérations. Tout cet ensemble est lié à un système de gestion intégrée qui prend en charge la gestion de la relation avec la clientèle (CRM — Customer Relations Management). Ici, on recommande vivement de considérer tout le monde impliqué (clients, fournisseurs, personnel, collaborateurs, partenaires et organismes variés) comme des clients : il est primordial de bien connaître et comprendre les besoins de chacun pour que la relation d’affaires soit prospère.

Monter un RDA efficace est long, coûteux et compliqué. Lorsque le budget est limité, faire appel à des professionnels compétents peut être hors de portée. C’est pourquoi notre organisation met à la disposition de ses membres le programme Communauté Québec (pour les micro-entreprises, le travail autonome et les start-ups) afin qu’ils puissent bénéficier de l’expérience en temps réel, avec l’assistance d’un mentor. Vivre les situations en direct est la façon la plus agréable d’apprendre. De plus, le programme fournit des modèles de systèmes déjà prêts à l’intention des membres. Tout pour être autonome rapidement!

Venez nous rencontrer en personne les mardis soirs à la Pizzéria Racine!

Publié dans Développement, startup | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

SWOT, un outil indispensable

sport-1014033_1920L’expression anglaise SWOT est reconnue par la communauté d’affaires de par le monde. En français, on la traduit localement, si bien que plus personne ne sait de quoi on parle. Il s’agit simplement d’une étude des forces, des faiblesses, des occasions et des menaces pour l’entreprise et pour chaque personne qui la compose.

On commence par une feuille de papier sur laquelle on énumère les points mentionnés plus tôt. Chaque humain impliqué dans l’administration et dans la gestion dresse la liste de ses forces et de ses faiblesses (ce sur quoi il détient le contrôle) en lien avec sa contribution à l’entreprise. Il y déclare ce qu’il peut (forces) et ne peut pas (faiblesses) accomplir pour participer à l’essor de l’entreprise.

En groupe, les participants dressent la liste de leurs forces combinées et de leurs faiblesses en tant qu’équipe. Il faut garder à l’esprit qu’on parle ici de capacité de contribuer au succès collectif.

De la même manière, le groupe dresse la liste des occasions, c’est à dire ce qui contribue au succès entrepreneurial et sur lequel on n’a pas le contrôle direct. Par exemple, on mentionne ici la situation socio-économique favorable, l’accessibilité aux programmes d’aide, la forte demande pour son service et/ou produit.

La liste des menaces est semblable, à l’inverse. On y retrouve entre autres les lois et règlements qui peuvent nuire à la poursuite de la mission.

Cette étude guide les dirigeants dans leur prise de décision éclairée: lors des réunions, les forces et les occasions motivent les troupes en les encourageant. Les faiblesses et les menaces leur permettent de cibler les mesures à prendre pour les transformer en forces et en faiblesses.

Bien se connaître est un atout pour cheminer vers la réussite. Je dirais même qu’il s’agit d’une boussole dont il est néfaste de négliger.

Suivez-nous pour plus de détails sur ce merveilleux outil ou, encore mieux, inscrivez-vous à nos activités – c’est gratuit et tout le monde y gagne.

Publié dans Gouvernance | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le décollage entrepreneurial

tassegrainscafe

Merci à photo-libre.fr pour la belle photo!

Démarrer en affaires n’est pas facile pour tous. Si c’est la première fois, on ne sait pas trop où aller ni à qui parler pour obtenir de l’information et de l’aide.

La ville de Québec est un véritable paradis pour se lancer!

Voici un billet du sympathique Stéphane Guérin: http://www.stephguerin.com/archives/assez-de-startups-a-quebec-pour-faire-de-quoi. Je considère Stéphane comme un leader inspirant dans le domaine entrepreneurial. Il est réfléchi, confiant, rassurant et décontracté. Je l’ai côtoyé durant les SWAFF (soirées web et affaires) qu’il avait initiées il y a quelques temps.

Je vous encourage à vous joindre à tout ce qu’organise Davender Gupta! Il est le soleil radieux du système planétaire des startups! Il organise des déjeuners où les âmes entrepreneuriales peuvent échanger et côtoyer des mentors. J’y suis souvent allé : c’est, selon moi, le point de départ pour un démarrage réussi. C’est aussi l’occasion de réseauter et de conclure des partenariats concrets!

Jean-François Néron, directeur de Waska.org

Lisez ce jovial Davender ici : http://blogue.davender.com et http://startupacademie.com

Publié dans #tubp, startup | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire